Haut
de page
Retour

Social

Arrets maladie dérogatoire Covid-19

Quelle est la mesure ? Qui sont les salariés concernés ? Que faut-il faire ?

Au 1er mai 2020, les salariés bénéficiant d’un arrêt de travail dit « dérogatoire » en lien avec la pandémie du Covid-19 basculeront dans le régime de l’activité partielle. Consciente de la proximité de l’échéance, le site de l’Assurance maladie a d’ores et déjà communiqué sur les modalités pratiques de cette « bascule », avant même le décret à paraître.

 

Garçon donnant un panneau d'arrêt demandant une distance sociale, se concentrer sur la main Photo PremiumSalariés concernés par la bascule à l’activité partielle
Jusqu’au 30 avril 2020, les salariés contraints de rester chez eux en raison d’impératifs de garde d’un enfant de moins 16 ans ou d’une personne handicapée faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile, de leur vulnérabilité au regard du covid-19 ou en raison de leur cohabitation avec une personne vulnérable, et dans l’impossibilité de travailler, bénéficiaient d’un arrêt de travail dit « dérogatoire » indemnisé.
À partir du 1er mai 2020, et suite à la 2e loi de finances rectificative de l’année, les salariés se trouvant dans cette situation, y inclus au titre d’un arrêt de travail antérieur au 1er mai, seront placés en activité partielle et indemnisés à ce titre.

Parlez à un expert Aequitas

Contactez-nous