Haut
de page
Retour

Entreprise

Aequitas, cabinet juridique à l'écoute de vos projets dans le centre-ville de Lens

Nullité pour défaut d’objet : incidence sur la prescription

Le cabinet juridique Aequitas à deux pas de la gare de Lens, la réponse à vos interrogationsLa nullité d’un acte pour défaut d’objet, laquelle ne tend qu’à la protection des intérêts privés des parties, relève du régime des nullités relatives. Sous l’empire de l’article 1304 du Code civil, dans sa rédaction antérieure à celle issue de l’ordonnance du 10 février 2016, le point de départ du délai de prescription d’une action en nullité d’un contrat pour défaut d’objet se situait au jour de l’acte.
Pour rappel, la loi du 17 juin 2008 portant réforme de la prescription en matière civile n’a pas eu pour effet de modifier le point de départ du délai de la prescription extinctive ayant commencé à courir antérieurement à son entrée en vigueur.
Par conséquent, dès lors que la Cour d’appel relève que l’acte argué de nullité pour défaut d’objet a été conclu au-delà du délai quinquennal de la prescription extinctive ayant commencé à courir le 26 novembre 2004, l’action est prescrite.


Parlez à un expert Aequitas

Contactez-nous