Haut
de page
Retour

Entreprise

Aequitas expertise comptable sociale juridique et audit lille lens douai

Prime de fin d’année

Suite à l’annonce du Président lundi, de grands groupes ont annoncé leur intention de verser à leurs salariés une prime de fin d’année. Orange, Solvay, Total, Publicis, SFR et Staffmatch, une PME, LVMH, Altice France (SFR), Iliad (maison mère de l’opérateur Free)… voudraient ainsi verser cette prime.

Son montant mais également ses modalités de versement varieront selon les groupes. Ainsi cette prime pourrait-elle être distribuée à tout ou partie des salariés.

Certaines sociétés la verseraient aux salariés dont la rémunération est inférieure à 2 500 euros bruts, d’autres à l’ensemble des salariés, d’autres encore uniquement aux salariés non cadres.
Certaines autres entreprises, comme la Macif ou Casino préfèrent attendre que les modalités d’application réglementaire et fiscale soient clairement définies avant de se prononcer.

En effet, des questions se posent.
Cette prime doit-elle être discutée dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO) ? Doit-elle être versée obligatoirement en 2018 ? Ou sera-t-il encore possible de la verser en 2019 ? Sera-t-elle plafonnée ? Concernera-t-elle un nombre restreint de salariés? Sera-t-elle totalement déchargée ?

Si l’on en croit les premières informations, la prime devrait être exonérée d’impôts et de cotisations sociales sous condition de respecter un plafond fixé à 1 000 euros. Elle devrait toutefois être soumise à CSG/CRDS.
Il y a tout de même déjà une certitude, cette prime sera facultative, seules les sociétés qui le souhaitent (et le peuvent) la verseront.


Parlez à un expert Aequitas

Contactez-nous