Haut
de page
Retour

Entreprise

Quelles sont les nouvelles aides financières à l’apprentissage ?

Afin d’encourager et inciter les entreprises à continuer à recruter des salariés en contrat d’apprentissage malgré le contexte économique difficile, le gouvernement prend des mesures de relance de l’apprentissage.

Jusqu’à aujourd’hui, seules les entreprises d’au moins 250 salariés pouvaient bénéficier d’une aide de l’État en cas d’embauche d’un apprenti.

Suite au plan de relance évoqué par le Ministère du Travail, cette aide pourra désormais être reversée pour  tous les contrats signés à compter du 1er juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, aux entreprises de moins de 250 salariés sans conditions mais aussi aux entreprises de 250 salariés ou plus, à condition de respecter un quota d’apprentis de 5% au sein de leurs effectifs de 2021 (selon des modalités définies par décret).

La création de cette aide exceptionnelle au recrutement des apprentis est désormais  possible jusqu’au niveau licence.

Le montant de cette aide financière est de  :

  • 5 000 euros pour un apprenti de moins de 18 ans 
  • 8 000 euros pour un apprenti majeur ;par contrat préparant à un diplôme jusqu’à la licence professionnelle (bac + 3 – niveau 6

Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge – voire quasi-nul – pour la 1e année de contrat.

Une fois les démarches faites (enregistrement du contrat et envoie de la DSN mensuelle), le versement de l’aide est automatique.

Chaque mois, l’Agence de services et de paiement (ASP) envoie un avis de paiement à l’employeur, consultable sur SYLAÉ.

N’hésitez pas à contacter notre service Jurisocial pour tout complément d’informations.

Parlez à un expert Aequitas

Contactez-nous