Haut
de page
Retour

Ressources humaines

L’évolution de la réduction générale des cotisations patronales

Depuis le 1er janvier 2019, la réduction générale des cotisations patronales a été élargie aux cotisations de retraite complémentaire. Au 1er octobre, elle l’est à nouveau pour prendre en compte les cotisations d’assurance chômage.

En effet, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 avait prévu un renforcement en deux temps de la réduction générale des cotisations patronales.

Ainsi, les employeurs éligibles ont tout d’abord vu en janvier la réduction générale de cotisations patronales étendue aux cotisations patronales de retraite complémentaire légalement obligatoires, puis, désormais, depuis octobre, étendue également aux contributions patronales d’assurance chômage au taux de 4,05 %.

Pour rappel, certains cas particuliers qui ouvraient droit à des exonérations spécifiques ne bénéficient plus de ces exonérations. C’est le cas par exemple des contrats d’apprentissage et de professionnalisation conclus avec des demandeurs d’emploi d’au moins 45 ans ou encore des associations intermédiaires. Ces derniers entrent depuis janvier 2019 dans le champ d’application de la réduction générale de cotisations patronales étendue aux cotisations de retraite complémentaire puis aux cotisations d’assurance chômage.

Parlez à un expert Aequitas

Contactez-nous